LA  LOTTE

l' épave fantôme

 

la Lotte
À quoi ressemblait la Lotte (dessin de Claude Lapeyre)

 

la Lotte
La lotte
en 1980
la proue

 

école de scaphandriers

La Lotte est une vedette allemande en acier longue de 17 m,
récupérée à la fin de la seconde guerre mondiale,
et uilisée d'abord pour l'école des scaphandriers.

Puis elle fut coulée volontairement
aux Deux Frères, près du cap Sicié,
pour l'entraînement des plongeurs de la Marine (Toulon).

avec les plongeurs

Depuis ce jour, au grè des exercices de "renflouement", la Lotte fut changée de place.
Toujours entre 30 et 40 m de profondeur.
En 1978, elle était par tribord arrière de l'Arroyo.
En 1980, elle était plus dans l'Est, près d'un tombant magnifique.
Et ainsi de suite,  d'une année sur l'autre, en des lieux différents, à des profondeurs différentes,
ce qui lui vallut le surnom "d'épave fantôme".
Les amers changeant tout le temps, nous ne savions jamais où elle se trouvait exactement.
Cela dura jusqu'en 1990, date à laquelle elle disparut.
A-t-elle été vraiment renflouée?
Il semblerait plutôt que la Marine l'ait déplacée une fois de trop et qu'elle l'ait perdue.
Plus personne ne sait aujourd'hui où elle se trouve.
Certains disent: "entre les deux frères et le cap Sicié"...

arrière
 
le palan

En 1982, sur le pont arrière, se dressait encore le palan, outil indispensable aux travaux sous-marins des scaphandriers.

 

cabine
 
palan affaissé

En 1984, le palan était affaissé.

 

 

 

photo montage
Photomontage donnant une idée de l'épave

 

 

 

phillppe  Lapeyre
Philippe LAPEYRE (11 ans)
 
Philippe Lapeyre



Dans le poste d'équipage en 1982

 

le poële
Jean-Christophe LAPEYRE (12 ans)
ouvre le poêle à charbon
 
Jean-Christophe Lapeyre
     


la dunette

 

 

 

 
Daniel Stévenard
Daniel Stévenard
     
tribord
Le côté tribord
 
dunette
     
escaliers
Escaliers d'accès à le dunette
 
dunette
La dunette

 

 

partie avant

 

Où se trouve la Lotte aujourd'hui?

Pour nous écrire:
cliquer pour nous écrire

 

Dernière nouvelle: "la Lotte a été retrouvée"
lire en cliquant ici

 


Retour au sommaire